Aller le contenu

Streamer : Supprimer les barrières de communication grâce aux sous-titres

Pour les personnes sourdes et celles qui ont des problèmes de surdité, suivre et participer à une conversation vocale représente un défi. Cela est encore plus difficile lors d’une conversation par vidéoconférence. C’est pour cette raison que la plateforme Streamer s’est concentrée particulièrement sur ce problème et a développé une méthode pouvant ajouter automatiquement des sous-titres aux conversations sur les logiciels de visioconférence. Les utilisateurs de cette plateforme peuvent recevoir des « rooms » qui peuvent ensuite être partagées à d’autres personnes de la même entreprise, école, agence, etc. Streamer est très utile pour permettre de sous-titrer et traduire des conversations avec autant de personnes souhaitées.

Plus que jamais, nous souhaitons utiliser tous les moyens technologiques mis à notre disposition afin d’assurer l’inclusion de toutes les personnes, quelle que soit leur condition, dans toutes les sphères de la société. Pour les personnes sourdes ou malentendantes, les vidéos, les conférences, les diffusions en direct et même les conversations en face à face ne sont pas totalement accessibles. Avec Streamer, il est facile de sous-titrer les conversations en ligne ou même en personne. Pour ce faire, une personne doit se créer un compte sur le site et ainsi avoir accès à au moins une « room », qui pourra ensuite être partagée avec d’autres personnes. Ce faisant, un enseignant pourrait présenter son PowerPoint en classe et ainsi mettre les sous-titres au bas de l’écran afin que chaque personne, avec ou sans problèmes d’ouïe, puisse y avoir accès.

Logo de Streamer

Ce que Streamer peut apporter

Pour le propriétaire de la « room », il est facile de donner accès à d’autres utilisateurs, ce qui peut être un avantage lorsque chaque personne parle et que chaque voix est automatiquement transcrite en sous-titres. Par ailleurs, la plateforme Streamer permet aux utilisateurs d’utiliser différentes phrases préétablies, permettant de révéler les besoins spécifiques d’un utilisateur qui pourrait avoir mal compris quelque chose ou simplement aviser les autres personnes qu’il est sourd. Chaque utilisateur peut également écrire ses propres notes et les mettre dans sa propre fenêtre « Phrases ». Pour ce faire, il doit aller dans les paramètres du compte « Account Settings » pour accéder aux notes déjà faites et pour en écrire des nouvelles.

Un autre avantage de Streamer est la possibilité de sauvegarder la transcription en sous-titres des conversations qu’il y a préalablement eu dans la « room » (sauf si le propriétaire de cette « room » ne l’a pas autorisé). L’utilisateur peut choisir la plage de dates pour les messages (la dernière heure, la dernière journée, la dernière semaine, le dernier mois, ou bien tous les messages), puis sélectionner le format du fichier (txt, docx, rtf ou json). La plateforme peut également résumer le contenu de la transcription en quelques phrases (courtes, moyennes ou longues, tout dépendant ce que l’utilisateur choisit) et l’insérer au début du document.

Plusieurs autres avantages à découvrir

Les autres avantages d’opter pour Streamer comme plateforme principale pour la transcription en sous-titres est la possibilité d’envoyer des messages privés aux membres d’une même « room », de partager des documents, de prendre des photos et même de traduire les conversations dans d’autres langues. En effet, le sous-titrage peut être affiché dans un choix de plus de 100 langues. Donc, si un utilisateur parle en français et qu’une autre parle en anglais, les autres utilisateurs pourront voir les sous-titres dans plusieurs autres langues telles que l’espagnol, le coréen, le vietnamien, l’hindi, l’arabe, etc. Streamer traduit instantanément tout ce que quelqu’un dit dans la langue désirée de chaque utilisateur. Comme quoi la plateforme n’est pas utile que pour les personnes aux prises avec des problèmes de surdité, mais aussi pour celles ayant besoin de traduction.

Bien que Streamer puisse, entre autres, mettre en sous-titres les conversations orales, la plateforme a ajouté une nouvelle fonctionnalité permettant d’être intégré directement dans le logiciel de visioconférence Zoom. Cette fonctionnalité peut non seulement transcrire la voix en sous-titres pour toutes les personnes présentes dans la conversation, mais également inclure le nom de la personne qui est en train de parler. L’avantage est que les sous-titres apparaissent plus vite que si un humain faisait de la transcription. Par ailleurs, comme mentionné ci-haut, les sous-titres peuvent être affichés dans plus d’une centaine de langues.

Comment faire fonctionner Streamer dans Zoom?

Étape 1: Relier Streamer à Zoom

Pour permettre à Streamer d’accéder à Zoom, il faut que le « Closed Captioning Menu » soit relié à l’interface de Zoom. Pour ce faire, il faut aller dans son profil personnel de Zoom (dans un navigateur Internet), puis dans les paramètres (settings). Par la suite, il faut activer l’option « sous-titrage codé » (closed captioning) et l’option « enregistrer les sous-titres » (save captions). L’activation de ces options permettra de faire apparaître un nouvel onglet dans les réunions Zoom, soit celui de « Closed Caption ».

Étape 2: Ajouter les sous-titres codés

Dans l’onglet « Closed Caption » de Zoom, il faut cliquer sur « Copy the API token » et ensuite aller dans Streamer, puis choisir avec quelle « room » la personne utilise Zoom. Pour ce faire, celle-ci doit aller sur Streamer, choisir une « room », aller dans « Streamer Settings » et cliquer sur « Zoom Closed Caption », et ainsi coller le « API token » (précédemment copié sur Zoom) dans la barre sous le champ « API URL ».

Streamer admet qu’il peut y avoir un léger délai pour que Zoom puisse se connecter à la plateforme. Par la suite, dans Zoom, une flèche vers le haut devrait apparaître juste à côté du bouton « Closed Caption ». Si elle n’apparaît pas, l’utilisateur doit recommencer les étapes mentionnées à partir du moment où il devait copier le « API token ».

Étape 3: La touche finale

Dans Zoom, si l’utilisateur clique sur la flèche à côté du bouton « Closed Caption », il peut activer les sous-titres pour toutes les personnes présentes dans la réunion. Chaque personne présente dans la réunion a aussi accès à diverses fonctionnalités en ce qui a trait aux sous-titres, incluant la possibilité de changer la taille de la police en cliquant sur « Subtitle Settings ».

Un point intéressant est que dans la mesure où les sous-titres sont activés, le nom de la personne qui parle sera affiché. Si une personne présente dans la rencontre Zoom est aussi incluse dans la même « room » sur Streamer, tous les participants verront le nom de cette personne et la transcription en sous-titres de ce qu’elle dit verbalement.

Pourquoi spécifiquement choisir Steamer et pas une autre méthode?

L’avantage de Streamer est la possibilité de transcrire la voix en sous-titres dans une multitude de langues. J’ai fait le test en anglais et en français. Bien que cette plateforme ne soit pas à point, puisque la transcription semble être un peu plus compliquée en français qu’en anglais, elle présente quand même un pas vers une meilleure accessibilité en matière de sous-titrage. Toutefois, j’ai rencontré un problème lorsque je voulais lier la plateforme Streamer et le logiciel de visioconférence Zoom et j’ai dû recommencer une partie du processus. Malgré tout, l’utilisation de cette plateforme n’est pas trop dispendieuse et coûte évidemment moins cher que d’engager une personne pour faire de la transcription.

Site officiel: https://streamer.center/

Tutoriels (en anglais): 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.