Aller le contenu

Reproduire les déficiences visuelles : Une nouvelle fonctionnalité signée Google Chrome

Quand on passe un test chez l’optométriste, celui-ci prend en considération plusieurs facteurs, tels que la focalisation, la qualité perceptive de la vue et la vision des couleurs. Lorsqu’une personne a une perception des couleurs distincte de la majorité de la population mondiale, on dit qu’elle est atteinte d’une forme de daltonisme. Il existe plusieurs types de daltonismes, tels que l’achromatopsie, la deutéranopie, la protanopie, la tritanopie, etc. Sans avoir les yeux ou un appareil pouvant refléter ces conditions, il est impossible de réellement voir ce que ces personnes arrivent à visualiser. Toutefois, avec la récente mise à jour du navigateur Google Chrome, il est maintenant possible de simuler des déficiences visuelles sur tous les sites Web.

Bien qu’en tant qu’humain avec des yeux sans problème de perception des couleurs, j’ai trouvé cela formateur de voir avec le regard d’une personne atteinte de daltonisme. Je me suis principalement intéressé au test d’Ishihara pour mieux comprendre, celui que les optométristes nous font passer pour dépister les anomalies de la vision des couleurs. J’ai consulté ce document PDF, qui montre les 38 plaques inventées par le docteur Shinobu Ishihara, ainsi que les réponses selon le type de vision des humains. 

La fonctionnalité de reproduction des difficultés visuelles sur une page web

Pour accéder à cette nouvelle fonctionnalité, il suffit de se diriger dans les outils de développement de Google Chrome: 

  • F12 / Ctrl+Maj+I / Cmd + Opt + I / Menu Chrome → Plus d’outils → Outils de développement >  
  • Cliquer sur les trois points suspendus verticaux (⋮) >
  • Autres outils (More Tools) > 
  • Rendu (Rendering). 

Par la suite, la fonctionnalité Émuler les déficiences visuelles (Emulate vision deficiencies) se trouve complètement en bas. De par cette fonctionnalité, il est possible de choisir les différents types de vision proposés. L’avantage de cet outil est autant de permettre de stimuler le point de vue des différents types de daltonismes existants que de voir les divers problèmes de contrastes de couleurs que des utilisateurs peuvent avoir. Dans le but d’améliorer l’accessibilité du Web, il est tout à fait légitime de fournir les modifications requises au code pour rendre les sites conformes pour les personnes présentant des lacunes au niveau de la vision.

J’ai trouvé intéressant le fait de visualiser les différences entre une personne qui est atteinte d’une forme de daltonisme et une personne qui n’a pas de problème de vision des couleurs. De plus, c’était intéressant de remarquer la véracité de la vision d’une personne selon sa propre perspective.

Un pas dans la bonne direction pour les personnes atteintes de daltonisme

Finalement, l’avantage de cet outil de sensibilisation pour les développeurs et pour les créateurs de contenus est qu’ils peuvent voir à quoi ressemble leur site Web selon le point de vue des personnes ayant des déficiences visuelles. Ils peuvent donc modifier le code de leur site pour le rendre adéquat aux yeux des personnes présentant ces déficiences. Faire un changement de contraste de couleur est intéressant pour les personnes sans problème de vision, mais est primordial pour ceux et celles qui sont atteints de daltonisme et d’autres déficiences similaires. Il faut dire qu’encore aujourd’hui, beaucoup trop de sites Web sont aux prises avec des problèmes d’accessibilité et de contraste. La nouvelle fonctionnalité de Chrome est, à mon avis, un pas dans la bonne direction qui réglera un jour tous les problèmes d’accessibilité numérique.

Vision flou permise avec la fonction "Emulate vision deficiencies"

Je vous invite également à visionner la vidéo de Mathias Bynes, un employé de Google qui a travaillé sur ce projet :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.