Aller le contenu

Rédaction UX : L’art d’écrire selon le point de vue des utilisateurs

Selon l’Office québécois de la langue française, l’expérience utilisateur (ou User eXperience) constitue « l’ensemble des perceptions et des interactions qui résultent de l’utilisation d’un produit ou d’une ressource informatique ». En d’autres mots, il s’agit de tenir compte du  point de vue d’un utilisateur dans un environnement numérique et de considérer ses caractéristiques et ses besoins lors du développement d’un produit. Ce terme a été inventé dans les années 1990 et est encore grandement utilisé de nos jours.

Toutefois, lorsqu’on parle de rédaction d’expérience utilisateur (ou UX Writing), il s’agit d’une discipline connexe. Le but est de rédiger du contenu selon les besoins et les objectifs des utilisateurs. Ce terme apparaît de plus en plus dans les offres d’emploi actuelles et les personnes maîtrisants cette pratique sont grandement en demande. Les concepteurs d’expérience utilisateur axés sur l’écriture sont maintenant essentiels dans l’univers numérique.

Concrètement, qu’est-ce que la rédaction UX?

Un élément important est à considérer : la rédaction UX ne consiste pas à simplement écrire du texte pour écrire du texte. Ce n’est pas non plus le fait de corriger les fautes d’orthographe et les erreurs grammaticales. C’est d’abord et avant tout une discipline qui vise à rédiger selon le point de vue des utilisateurs. Le contenu présenté dans une interface utilisateur (ou User Interface) doit donc être clair et concis. Il doit aussi être aisément lu et utilisable pour tout type d’utilisateur. Il doit également être accessible.

Les utilités de la rédaction UX sont nombreuses. Il faut dire que le but premier de cette discipline est de concevoir des interfaces efficaces grâce auxquelles l’utilisateur aura une facilité d’interaction et où il pourra accomplir efficacement les tâches requises. Celui-ci doit donc facilement accéder à la bonne information, entrer dans un parcours sans difficulté, télécharger aisément un document, etc. Il est donc primordial de prôner la lisibilité des éléments. Le point important dans une rédaction UX demeure la garantie de la meilleure expérience utilisateur.

La rédaction UX est de mise lors de la phase de conception d’un produit digital, tel qu’un site web, une application, un jeu vidéo, etc. Lorsqu’une compagnie engage un rédacteur UX, celui-ci doit rédiger du contenu utile tout en étant au service de l’utilisateur. Il doit s’assurer que les principaux intéressés soient à l’aise avec le contenu proposé et les mots choisis quant à l’objectif visé afin que la progression vers cet objectif se fasse de façon intuitive. Il doit donc avoir le souci réel de bien connaître ses utilisateurs.

Et que fait un rédacteur UX, réellement?

Un rédacteur UX s’occupe de l’écriture de contenu pour une interface numérique qui est surtout utile pour l’utilisateur. Il est important de mentionner que le rédacteur marketing et le rédacteur UX ont deux objectifs différents. Pour le premier, il se fie à la marque pour écrire sur les produits. Quant au deuxième, il est plutôt la voix du produit et réfléchit à l’écriture en pensant à l’inclusion. Il doit donc connaître les attentes des utilisateurs et doit prendre en compte leurs points de vue lors de la conception de projets numériques.

Ce qui est primordial chez un rédacteur UX, c’est de choisir les mots pertinents dans un contexte précis. Selon Gladys Diandoki, experte en rédaction UX, la spécialité d’un rédacteur UX est de choisir des mots dans une interface utilisateur qui sont réellement utiles. Celui-ci ne doit donc pas mettre des mots uniquement pour remplir les espaces vides. Il est également important d’aller chercher les émotions positives d’un utilisateur en plus de jouer sur sa psychologie. C’est en faisant des tests que le rédacteur UX parvient à bien susciter l’émotion voulue chez les utilisateurs.

Parallèlement, le rédacteur UX fait partie intégrante de l’équipe de design. Il participe à toutes les étapes de la conception d’un produit. Comme dans toutes les disciplines reliées au design, le but de chaque intervenant est d’apporter la richesse de son point de vue et de son expérience personnelle dans le but simple d’améliorer l’expérience des clients potentiels. Bref, il ne s’agit pas seulement de bien rédiger, mais bien de combler adéquatement les multiples besoins de son persona en se mettant à sa place afin que le contenu de l’interface soit accessible, peu importe le profil. Il doit donc trouver le bon équilibre entre ce qui est attendu des utilisateurs et l’image même de la marque lors de la conception de la rédaction UX.

Quelle méthodologie est à utiliser pour la rédaction UX?

La rédaction UX est un processus rigoureux et robuste qui implique des rédacteurs UX qui doivent travailler en étroite collaboration avec, entre autres, des concepteurs, des chercheurs et des utilisateurs. La méthodologie entourant la rédaction UX n’est pas la même pour tous les rédacteurs UX. Toutefois, le processus de conception à plusieurs étapes pourrait ressembler à ceci:

  1. Définir le problème
  • En collaboration avec les autres professionnels, tels que les concepteurs et les développeurs, les rédacteurs UX discutent et définissent les problèmes auxquels ils sont confrontés. Il peut s’agir de gagner de nouveaux utilisateurs sur un réseau social, d’augmenter l’engagement sur un site web, de trouver les bons termes à utiliser pour la description d’un produit sur une plateforme, de rédiger des tutoriels pour un jeu vidéo, etc. Le rôle du rédacteur UX est principalement d’aider à réfléchir à la manière dont l’écriture UX pourrait être utilisée pour résoudre les problèmes en saisissant les besoins, les motivations et les comportements des utilisateurs.
  1. Idéation
  • Les rédacteurs UX doivent trouver des solutions à tout problème de conception auquel ils seront confrontés et doivent également être impliqués au niveau de l’ébauche de ceux-ci. Cela se produit en créant des outils visuelle, tels que des cartes, des hiérarchies, des graphiques et des matrices. Ces outils ont pour but d’aider les autres membres de l’équipe à comprendre les moyens les plus efficaces de placer du contenu dans un élément de design d’interaction.
  1. Prototypage
  • Tout en continuant à recueillir les commentaires de chaque membre de l’équipe, les rédacteurs UX doivent aider les concepteurs à créer un prototype de la solution choisie. Ils ont donc la tâche de se questionner sur le ton à adopter, sur l’objectif des utilisateurs et sur ce qu’ils doivent ressentir en termes d’émotions au moment où ils consulteront tout ce qui est en lien avec le produit. Chaque mot doit avoir un maximum de sens afin d’obtenir le produit final désiré.
  1. Recherche
  • Travaillant aux côtés de designers, de chercheurs ainsi que de l’équipe marketing, les rédacteurs UX jouent un rôle essentiel dans la recherche. Pour une bonne rédaction UX, ceux-ci doivent créer des tâches spécifiques que les chercheurs devront fournir aux utilisateurs. Ils doivent également regarder la recherche en cours et parfois même y participer, prendre des notes sur la façon dont les utilisateurs réagissent, etc. Le contenu préalablement acquis ou défini, tels que les personas et les entrevues utilisateurs, peuvent également être utilisés et analysés.
  1. Analyse
  • En collaboration avec les chercheurs UX, les rédacteurs UX prennent des commentaires à la fois qualitatifs et quantitatifs pour les appliquer à la rédaction UX afin de rendre le produit le plus efficace possible. Ils commencent à écrire des idées de contenu et à identifier les possibilités d’améliorer l’expérience utilisateur à travers des descriptions écrites. Ils peuvent également travailler avec un responsable de l’optimisation pour créer des hypothèses et des cadres pour de futurs tests.
  1. Déploiement
  • Pendant le déploiement de la conception, les rédacteurs UX peuvent devoir travailler aux côtés des développeurs et des ingénieurs pour ajuster le produit final si des contraintes ou des défis techniques mènent la conception vers une direction différente. En dernier lieu, la création et la mise en place d’une stratégie éditoriale et de contenu sera publiée.
Une des étapes de la rédaction UX

Y a-t-il des règles pour une rédaction UX efficace?

La rédaction UX guide les utilisateurs dans un produit et les aide à interagir avec celui-ci. Elle peut se retrouver sur des boutons et des étiquettes de menu, des messages d’erreur, des notes de sécurité, des termes et conditions, des instructions sur l’utilisation d’un produit, etc. L’objectif principal de la rédaction UX est de permettre une meilleure communication entre les utilisateurs et le produit numérique. Même s’il n’y a pas de règles universelles pour la rédaction de texte sur le UI (Interface Utilisateur), il est possible de fournir des conseils qui peuvent aider à créer une meilleure expérience utilisateur.

  1. Être concis
  • Utiliser le moins de mots possible sans perdre le sens est la clé du succès dans une rédaction UX. L’important est d’écrire de manière concise afin d’aider à la compréhension de l’objectif. Le but n’est donc pas d’uniquement remplir les espaces blancs.
    • Ex: Connectez-vous pour commenter.
  1. Éviter les longs blocs de texte
  • Les utilisateurs ne lisent pas nécessairement le contenu présent sur l’interface utilisateur. Ils le scannent afin d’obtenir rapidement l’information désirée. Le mieux est donc d’écrire en petits blocs scannables en ayant des phrases et des paragraphes plus courts. Il est également mieux de mettre en premier les informations les plus importantes.
  1. Éviter la double négation
  • La double négation augmente la charge cognitive et oblige les utilisateurs à passer plus de temps à décoder le message. Ceci est donc une perte de temps évitable.
    • Exemple à ne pas faire: Je ne veux pas me désinscrire.
Double négation
  1. Penser à l’objectif principal au départ
  • Lorsqu’une phrase décrit un objectif et l’action nécessaire pour l’atteindre, le mieux est de commencer la phrase par l’objectif.
    • Ex: Pour voir les propriétés, appuyez sur l’icône.
  1. Utilisez des verbes spécifiques
  • Les verbes spécifiques (tels que se connecter ou enregistrer) sont plus significatifs pour les utilisateurs que les verbes génériques (tels que configurer ou gérer).
  1. Être cohérent
  • L’incohérence crée de la confusion et pourrait pousser un utilisateur à quitter précipitamment un site web, une application ou un jeu. Un exemple d’incohérence consiste à remplacer un mot par un synonyme dans une autre partie de l’interface utilisateur. Par exemple, si le processus d’organisation se nomme « Planification », il ne faut pas utiliser dans d’autres parties de l’interface utilisateur un synonyme, tel que « Réservation ». Il ne faut pas non plus faire référence à l’utilisateur à la fois à la deuxième personne ( « Tu ») et la première personne ( « Je ») dans la même interface utilisateur.
    • Ex: Modifiez vos préférences dans votre compte.
  1. Éviter les jargons
  • Deux caractéristiques importantes de la rédaction UX sont la clarté et la simplicité. Pour plus de clarté, les termes techniques doivent être évités (ex: erreur code # 1234). Il est mieux d’utiliser à la place des mots et des expressions familiers et compréhensibles.
    • Ex: Erreur de connexion, le mot de passe est incorrect.
  1. Écrire au présent
  • L’utilisation du présent est de mise dans la rédaction UX. Il est préférable d’éviter d’utiliser le futur pour décrire l’action.
    • Ex: Vidéo téléchargée.
Écrire au présent
  1. Écrire à la voix active
  • La voix active est la structure de phrase standard. Les phrases les plus simples mettent en scène un acteur (le sujet), qui fait une action (le verbe) en lien avec quelque chose ou quelqu’un (le récepteur). Dans la voix passive, l’acteur et le récepteur sont inversés. Le récepteur devient alors le sujet grammatical. Même si le sens de la phrase reste le même, l’ordre des mots change.
    • Ex: Cliquez sur le bouton “Recherche” pour rechercher un article.
  1. Utilisez des chiffres et des nombres
  • Même si certains auteurs conseillent de toujours écrire en lettres les nombres de 1 à 16, il est préférable dans les interfaces utilisateur d’utiliser des chiffres à la place des mots pour tous les nombres. 
    • Ex: Vous avez 2 messages non lus
Image montrant des nombres
  1. Éviter d’afficher tous les détails à l’avance
  • Parfois, il peut être utile de fournir des informations ou des instructions supplémentaires aux utilisateurs. Mais souvent, ces détails sont présentés trop à l’avance. Trop d’informations peuvent rapidement submerger les utilisateurs et les faire fuir. Il est préférable d’utiliser un mécanisme de divulgation progressive pour afficher davantage de détails. Le mécanisme peut être implémenté sous la forme d’un lien « En savoir plus » vers le contenu complet. La diffusion progressive d’informations est particulièrement utile pour les interfaces utilisateur mobiles (où les concepteurs disposent d’un espace d’écran limité).
  1. Identifier les éléments interactifs de manière appropriée
  • Les utilisateurs détestent les situations où ils s’attendent à quelque chose et se retrouvent avec autre chose. Ceux-ci devraient pouvoir dire en un coup d’œil le but principal d’un élément qui se trouve sur l’interface utilisateur. Lorsque des étiquettes se retrouvent sur des éléments interactifs, comme sur des boutons de type « Connecter », « Envoyer » et « S’abonner », l’utilisation des verbes d’action est de mise, au lieu des boutons de type « OK » et « Soumettre ».
  1. Prudence avec l’humour
  • De nombreux designers affirment que l’intégration de l’humour dans l’interface utilisateur donne un ton plus humain. Mais, l’humour doit être bien utilisé. Les utilisateurs sont susceptibles de lire le texte présent dans l’interface plusieurs fois. Ceci peut sembler intelligent au début et peut devenir irritant par la suite (surtout lors de l’utilisation de l’humour dans les messages d’erreur). Il ne faut pas oublier que l’humour dans une culture ne se traduit pas nécessairement bien dans d’autres cultures.
Image d'Erreur 404
  1. Utiliser un langage cohérent sur les différentes plateformes
  • Les termes utilisés pour décrire l’interaction avec une application de bureau ne s’appliquent pas nécessairement aux plateformes mobiles. Par exemple, sur une application iPhone ou Android, les utilisateurs doivent toucher à un bouton intitulé « Appuyez », et non « Cliquez ».
  1. Utilisez « Aujourd’hui », « Hier » ou « Demain » au lieu d’une date
  • Les gens n’utilisent pas la date lorsqu’ils se réfèrent à la veille du jour actuel. Ils disent « hier ». Le même principe peut être appliqué aux interfaces utilisateur. Au lieu d’afficher une date, il est préférable d’utiliser des mots tels que aujourd’hui, hier ou demain. Cela empêche les utilisateurs de vérifier la date chaque fois qu’ils veulent savoir quand l’événement s’est produit. Toutefois, il ne faut pas oublier que ces termes peuvent être inexacts si on ne tient pas compte des paramètres régionaux.
  1. Communiquer les informations grâce aux graphiques
  • Les êtres humains sont majoritairement visuels. La capacité à interpréter des informations visuellement fait partie du quotidien. Dans certains contextes, il peut être presque impossible de révéler une information seulement avec des mots. C’est là que l’utilisation d’images et de graphiques peut aider à rendre le texte plus compréhensible.
Il n'est pas évident de savoir où les utilisateurs peuvent trouver le code-barres et un texte d'aide concis à côté des champs de saisie pourrait être très utile.

De nos jours, ce type de rédaction est de plus en plus en demande

Beaucoup de compagnies et d’entreprises recherchent des rédacteurs UX, puisqu’elles se rendent compte que cette étape du processus de développement est un élément crucial afin d’analyser et de recueillir l’ensemble des utilisateurs qui ont recours aux services numériques. Les rédacteurs UX ne s’intéressent pas nécessairement à la beauté du produit, mais bien à sa convivialité et à son engagement envers les utilisateurs. C’est grâce à une équipe multidisciplinaire et un souci d’inclusion et d’accessibilité que leur travail est exercé efficacement. En conclusion, la rédaction UX est une discipline importante qui devrait être prise en considération dans tous les environnements numériques. Après tout, l’avenir appartient aux entreprises qui affichent une considération réelle des besoins environnementaux et humains puisque les clients consomment de plus en plus en cohérence avec leurs valeurs et leur expérience client face à une multitude d’offres.

Sources: 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.