Aller le contenu

Les OSBL et les écoles ont le droit d’avoir accès à la technologie!

Au Canada, plusieurs programmes de soutien à l’achat de technologies existent pour les organismes sans but lucratif (OSBL) et pour les écoles. Parfois, il est vrai que « ça fait du bien de recycler ses Serpuariens ». D’autres fois, on se dit qu’il vaudrait mieux d’en faire un don à des spécialistes qui pourraient à leur tour les récupérer et les remettre à neuf pour ensuite les revendre ou les donner à d’autres personnes ou à d’autres organismes. Cet article met en lumière quelques endroits qui ont comme même objectif de récupérer des vieux produits technologiques et de les redonner à la communauté.

Des employés d'organismes qui travaillent sur des ordinateurs

TechSoup Canada

Cette organisation renforce les communautés grâce à la technologie. Elle aide des organismes afin que ceux-ci puissent réaliser leur mission grâce aux produits technologiques dont ils ont besoin. Elle fait affaire avec non seulement des OSBL, mais aussi des organismes de bienfaisance et des bibliothèques, en offrant des produits obtenus grâce aux dons provenant de divers partenaires. Les organismes admissibles à leur programme peuvent commander des logiciels donnés ou escomptés tels que Microsoft Office, Adobe Creative Cloud ou encore l’antivirus Bitdefender. Ils peuvent aussi recevoir du matériel informatique. Selon leur site, « depuis 2003, plus de 42 000 organismes à but non lucratif, organismes de bienfaisance et bibliothèques ont reçu plus de 496 millions en don de logiciel et matériel informatique ».

OPEQ

L’OPEQ (ordinateurs pour les écoles du Québec) se donne comme mission de récupérer  les équipements électroniques usagés, ainsi que de commander des ordinateurs et de l’équipement informatique adapté pour les écoles et les OSBL. L’organisme comporte deux centres de tri et six ateliers où plusieurs jeunes ayant des limitations physiques ou intellectuelles travaillent. Depuis sa création en 1998, l’organisme a reçu plusieurs millions d’équipements tels que des ordinateurs, des souris, des claviers, des projecteurs, etc. Ils font également leur part pour l’environnement en récupérant plus de 50 000 ordinateurs par année. Par ailleurs, ils encouragent également des milliers de jeunes grâce au programme de stage OPE. Plusieurs milliers de stagiaires ont également acquis des compétences dans le domaine de la technologie de l’information.

Insertech Angus

Cette entreprise d’insertion sociale à but non lucratif est connue pour récupérer, reconditionner et réparer les ordinateurs de diverses entreprises. Le but est de leur donner une deuxième vie et de combattre l’obsolescence programmée. Elle offre également à la communauté un accès abordable et écologique à la technologie. De plus, l’entreprise a une vocation sociale, puisqu’elle a comme mandat de former et de préparer des jeunes adultes au marché du travail. En 2017-2018, « 87 % des finissants ont trouvé un emploi ou sont retournés aux études grâce au programme d’insertion d’Insertech ». Depuis 2020, grâce au soutien financier de la ville de Montréal, l’entreprise a pu offrir un soutien technique gratuit à des PME montréalaises qui ont dû s’adapter rapidement au télétravail. Cela a permis à des entreprises d’assurer leur sécurité pour contrer le piratage et le vol de données.

RCT

Renewed Computer Technology (RCT) est une entreprise sociale de l’Ontario qui offre des avantages sur le plan social, économique et environnemental. En effet, l’entreprise aide les organismes d’apprentissage à obtenir la technologie désirée, dont des ordinateurs et des systèmes informatiques mis à niveau. Le programme des ordinateurs pour les écoles en Ontario permet aux personnes à faible revenu de posséder des ordinateurs de qualité remis à neuf et abordables. Le RCT permet aux organismes de mettre en œuvre leur programme de responsabilité sociale. Il faut dire que l’objectif principal de l’entreprise est de prolonger la vie de la technologie en favorisant la réutilisation. En effet, ils remettent à neuf les dons reçus et les distribuent aux écoles, aux organismes de bienfaisance, aux organismes sans but lucratif et aux apprenants à faibles revenus en Ontario.

Info-Récup

Pour combattre l’obsolescence programmée, l’entreprise verte Info-Récup s’est donné comme mission de récupérer, de recycler et de reconditionner le matériel informatique et électronique en fin de vie qui peut encore servir. Ce sont des employés de cette compagnie qui vont collecter chez les particuliers ou les entreprises le matériel à recycler et ce, de manière rapide et gratuite. Selon leur site, l’entreprise a réussi « à récupérer 99% des équipements » depuis les dix dernières années. Ils ont également comme souci de prendre soin de l’environnement. De ce fait, ce qu’ils ne peuvent pas récupérer n’est pas envoyé au dépotoir. Ces équipements sont plutôt envoyés à l’Association pour le recyclage des produits électroniques (ARPE).

Ed’s PC Lab

Depuis quelques années, une école secondaire de Carleton-sur-Mer a commencé à remettre à neuf le matériel informatique désuet qui était destiné à la poubelle. C’est grâce à l’initiative de jeunes étudiants que ce projet a abouti. Chaque année, plus de 300 ordinateurs de la région de la Gaspésie sont dirigés vers ce laboratoire dans le but d’être remis à neuf et d’être offerts à la collectivité à petit prix. Le tout sert également de milieu d’apprentissage à des élèves en stage. Comme l’a expliqué Yves Porlier, le directeur de l’école, le but du Ed’s PC Lab était au départ de « créer un milieu de stage pour nos programmes de formation axés sur l’emploi ». Cela crée des retombées positives au niveau social, mais aussi au niveau économique et climatique.

Deux cœurs sur un écran d'ordinateur

En conclusion, les OSBL et les écoles ont du choix!

Avec tous les points de dépôts auxquels nous pouvons aller porter nos vieux appareils et toutes les entreprises qui acceptent de les prendre pour les remettre à neuf, il n’y a plus aucune raison de jeter quelque chose qui pourrait servir à autrui. Cela est extrêmement bénéfique pour l’environnement, puisque cela diminue l’impact environnemental concernant la gestion de nos déchets électroniques. De plus, cette initiative cadre avec des valeurs de développement durable, un sujet actuellement à la mode.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.