Aller le contenu

Choisir un logiciel de visioconférence accessible

Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, le travail à distance est la solution d’un grand nombre d’entreprises qui utilisent des logiciels de visioconférence pour tenir des réunions à distance avec moins de coûts engendrés et peu de déplacements. Un petit rappel ici, les logiciels de visioconférence sont des applications qui permettent de communiquer avec un ou plusieurs interlocuteurs par l’intermédiaire d’un moyen numérique, tel que l’audio et la vidéo. Ils permettent également de partager du contenu et de travailler  simultanément  sur des documents partagés. Ces logiciels peuvent notamment faciliter les conversations entre amis en ligne, ainsi que l’organisation des réunions de travail. 

Les communications à distance sont aussi devenues essentielles pour de nombreuses familles et de nombreux amis qui cherchent à minimiser leurs déplacements et maximiser leurs échanges en combinant le visuel et l’auditif. Depuis quelques temps, il existe des logiciels de visioconférence pour les personnes qui ont des besoins d’accessibilité. J’ai donc fait une liste de certains logiciels qui sont totalement ou partiellement accessibles que vous pouvez essayer.

1. Microsoft Teams

  • Pour les personnes aux prises avec des troubles de la vue équipées de lecteurs d’écran, Microsoft Teams est le logiciel de visioconférence qu’il vous faut. Plusieurs éléments d’accessibilité sont utilisés par ce logiciel tels que: rejoindre des équipes existantes et des réunions, publier et répondre aux messages, partager du contenu ou encore rechercher des conversations, des contacts et des fichiers. Il y a également le sous-titrage instantané, qui permet aux personnes sourdes ou malentendantes, ou encore aux personnes qui sont dans un endroit bruyant, de pouvoir participer aux réunions. Toutefois, cette fonctionnalité n’est malheureusement disponible qu’en anglais pour le moment. Par ailleurs, de nouvelles fonctionnalités ont récemment vu le jour, dont la possibilité de lever la main et la suppression du bruit de fond. Tous ces éléments permettent de discuter et de collaborer de façon inclusive dans ce logiciel.

2. Zoom

  • En début 2020, lors de la pandémie de la COVID-19, Zoom a connu un gain de popularité. Des écoles et des entreprises ayant adopté le travail à distance ont permis à celui-ci d’être l’un des plus populaires. Dès lors, Zoom devait être un logiciel accessible pour tout le monde. Des mises à jour sont régulièrement faites pour y inclure de nouvelles options d’accessibilité. On y retrouve notamment le sous-titrage personnalisable, où un utilisateur peut rédiger les sous-titres afin de les rendre accessibles pour tous. De plus, le clavier Zoom est accessible pour les utilisateurs à mobilité réduite. Il offre également des raccourcis clavier qui sont personnalisables. Les autres avantages sont le changement de la taille des caractères et le contraste de couleur ainsi que la possibilité d’utiliser la langue des signes avec la fonction de repérage (pinning). Son seul défaut est qu’il n’y a aucun sous-titrage en direct disponible.
Logo de Zoom

3. Adobe Connect

  • Comme la plupart des logiciels populaires de visioconférence, Adobe Connect présente des fonctions d’accessibilité pour les personnes ayant divers handicaps auditifs, visuels ou physiques. Il est possible d’utiliser la fonction « Réunion » sans utiliser la souris grâce aux raccourcis clavier qui peuvent aider à accomplir des tâches courantes. L’utilisateur peut notamment naviguer aisément dans les menus, accéder aux modules, modifier le rôle des participants, répondre aux questions des sondages, etc. Le site d’Adobe a d’ailleurs publié une liste de raccourcis clavier. De plus, les administrateurs d’Adobe Connect peuvent modifier les paramètres des comptes afin d’améliorer l’accessibilité de tous les participants en personnalisant, entre autres, les couleurs des salles de réunion et des interfaces. Il est également possible d’inclure dans le logiciel du sous-titrage en direct. Cette extension est pour le moment disponible uniquement pour les utilisateurs d’ordinateur de bureau.
Logo d'Adobe Connect

4. Skype

  • Avec Skype, il est possible de bénéficier des éléments d’accessibilité, peu importe la condition des utilisateurs. Pour les utilisateurs munis de lecteurs d’écran (avec les applications « Narrateur » ou « VoiceOver »), il est possible d’afficher, de parcourir et de naviguer un profil puis de faire plusieurs modifications telles que: ajouter un contact aux favoris, le renommer et démarrer une discussion ou un appel. D’autres fonctionnalités d’accessibilité sont disponibles dans Skype, dont la personnalisation du thème, soit l’apparence qui permet de personnaliser la couleur, le mode de lumière et le contraste. De plus, les sous-titres de 11 langues différentes (dont le français et l’anglais) peuvent être activés pour les appels. Il est également possible de consulter l’historique des sous-titres pendant un appel. Les autres fonctions d’accessibilité de ce logiciel permettent d’utiliser des raccourcis clavier, de changer la taille de la police et de répondre automatiquement aux appels.
Logo de Skype

5. Google Meet (Google Hangouts)

  • Avec l’aide des fonctionnalités d’accessibilité, du navigateur Google Chrome Chrome et du matériel de salle de réunion Google (soit le Chromebox ou le Chromebase), les utilisateurs en situation de handicap peuvent participer aux visioconférences de Google Meet. Ceux-ci peuvent notamment accéder aux sous-titres instantanés qui retranscrivent, grâce à l’intelligence artificielle, les propos des interlocuteurs afin que tous les participants, autant ceux qui ont une bonne audition que ceux qui ont des problèmes auditifs, puissent suivre la discussion lors des conférences vidéo. D’autres outils sont accessibles pour les personnes ayant des problèmes de vision, tels que le lecteur d’écran intégré, la fonction zoom, le contraste élevé des couleurs, etc. De plus, divers raccourcis clavier de G Suite peuvent être utilisés pour contrôler la caméra et le micro et avoir accès aux fonctionnalités d’accessibilité. Il est même possible d’identifier le participant qui parle et d’annoncer les informations actuelles du salon.
Logo de Google Meet

6. Cisco Webex

  • Cisco Webex Meeting et Cisco Webex Events sont des logiciels qui prennent en charge l’accessibilité numérique, notamment en ce qui a trait aux raccourcis clavier pour les utilisateurs, incluant ceux qui utilisent des lecteurs d’écran. Leur site web ont répertorié tous les raccourcis clavier disponible. Toutefois, même si les raccourcis clavier fonctionnent aisément avec les lecteurs d’écran, ceux-ci ne peuvent pas lire le contenu des présentations partagées, des applications partagées et des bureaux partagés. De plus, la prise en charge de l’application pour les personnes à faible vision ne se limite qu’au schéma de contraste élevé et à la fonctionnalité zoom. Ces logiciels sont souvent mis à jour afin de répondre à tous les besoins en matière d’accessibilité numérique.
Logo de Cisco Webex

7. GoToMeeting

  • GoToMeeting est un logiciel spécialisé dans les réunions en ligne et dans les vidéoconférences. Bien qu’on y retrouve peu d’éléments reliés à l’accessibilité numérique, ce logiciel respecte certains standards. Les utilisateurs peuvent changer le contraste, la taille de police et les couleurs. Ils peuvent également manœuvrer à travers les différents éléments à partir du clavier avec la touche « TAB » (ce qui est utile pour les utilisateurs qui n’ont pas de souris). Ils peuvent également utiliser des raccourcis du clavier lors des réunions.
Logo de GoToMeeting

8. Jitsi

  • Bien que ce soit un logiciel de visioconférence comme les autres, Jitsi serait l’un des pires en ce qui a trait à l’accessibilité numérique. Ce logiciel est facile d’utilisation (puisqu’il est open source et directement accessible par l’entremise d’un navigateur web), mais les personnes aux prises avec des handicaps auront de la difficulté à l’utiliser. Bien que les lecteurs d’écran arrivent à bien lire le texte, il est cependant difficile de savoir à qui l’utilisateur s’adresse puisqu’il y a des noms génériques ou aléatoires à la base. De plus, il y a la présence de « pop-ups » qui sont parfois inutiles et qui causent de la confusion. Il est aussi assez difficile d’effectuer des actions avec le clavier si l’utilisateur n’a pas de souris.
Logo de Jitsi

9. Blackboard Collaborate

  • Les développeurs du logiciel Blackboard Collaborate se sont engagés à ce que ce produit soit utilisable et accessible pour tout le monde. C’est pourquoi les lecteurs d’écran peuvent facilement lire ce qui se retrouve devant l’écran de l’utilisateur. Il y a aussi des raccourcis clavier généraux et supplémentaires. Il y a également la possibilité d’avoir du sous-titrage en direct par le biais d’un sous-titreur qui a été préalablement attribué par un modérateur. Malheureusement, pour le moment, la conversion de texte en parole de sous-titres en direct n’est pas prise en charge.
Logo de Blackboard Collaborate

10. Discord

  • Tout récemment, Discord a publié une mise à jour avec des améliorations pour rendre la plateforme de clavardage un peu plus accessible pour les activités non-reliées aux jeux vidéo. Pour le moment, même si la visioconférence a fait son apparition sur ce logiciel en 2017, l’utilisation des logiciels de « VoiceOver » causent des problèmes et plusieurs boutons ne sont pas encore étiquetés. Toutefois, l’équipe derrière le logiciel Discord travaille pour rendre le logiciel plus accessible pour les personnes avec des troubles visuels , auditifs, physiques et moteurs. Il ne reste qu’à attendre pour voir quels seront les éléments d’accessibilité ajoutés dans les prochaines mises à jour.
Logo de Discord

Bref, la visioconférence est la solution du moment

En conclusion, la plupart des logiciels de visioconférence les plus utilisés sont de plus en plus accessibles pour tous les individus grâce aux nouvelles fonctions et aux nouveaux éléments qui y sont constamment ajoutés. Toutefois, il est important de mentionner qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire pour que tous ces logiciels soient réellement et complètement accessibles pour tout le monde, incluant les personnes aux prises avec des handicaps physiques et psychologiques. Avec un peu de chance, dans quelques années, les barrières seront tombées et il n’y aura plus aucune difficulté pour les personnes avec des handicaps d’utiliser les logiciels de leur choix puisqu’ils seront tous accessibles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.